flaneries en paysages sonores

flaneries en paysages sonores

ESBA Le Mans Conférences Flâneries en paysages sonores

Flâneries en paysages sonores

Le second volet du cycle de conférences «Flâneries en paysages» proposé par l’École supérieure d’art et de design TALM-Le Mans se tiendra le jeudi 22 novembre à 17 h 30 à l’auditorium du Carré Plantagênet. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

La flânerie est une pratique du déplacement qui instaure des rapports spécifiques au temps (le pas du flâneur est lent) et à l’espace (le flâneur est aventureux et son cheminement peut être hasardeux). Ces deux caractéristiques de la flânerie permettent l’apparition de formes attentionnelles sensibles inhabituelles. C’est la raison pour laquelle elle est un mode d’expérience des paysages sonores propice à en révéler la complexité et les potentialités. En effet, loin d’offrir seulement un regard en marche, la flânerie met tous les sens en état d’alerte, dont l’ouïe, et ouvre le champ à nos capacités imaginatives et créatives.

Explorer les flâneries en paysages sonores, c’est s’interroger d’abord sur les expériences d’écoute, d’entente et de compréhension qui rythment la démarche du flâneur en paysages. C’est questionner ensuite la dimension paysagère du sonore manifestant la circularité des sensorialités et disqualifiant toute tentative analytique de séparation des sens dans leur traitement. Les sons dessinent des paysages engageant tout notre corps, qui se nourrissent de nos souvenirs, de nos histoires individuelles et collectives, de nos mythes et représentations symboliques. C’est enfin sonder ce que la flânerie sonore fait à la notion même de « paysage », mettant en œuvre une démarche mobile et écologique englobant l’écoutant dans des processus d’unification de paysages plastiques. Toutes ces opérations contiennent des enjeux éthiques et politiques en tant qu’elles sont des pouvoirs d’individuation. Cela oblige à repenser nos attentions sensorielles parfois captives pour mieux les déverrouiller et en déployer toutes leurs potentialités créatives.

Trois axes seront abordés :

  • les enjeux théoriques et pratiques d’une éducation à l’écoute des paysages sonores ;
  • les potentialités créatrices de la flânerie sonore pour les projets paysagers ;
  • la valeur du patrimoine sonore.

Pour cette conférence, Rachel Rajalu, docteure en esthétique, enseignante de philosophie à l’École supérieure d’art et de design TALM-Le Mans et membre du laboratoire Histoire et critique des arts de l’Université de Rennes 2, s’entoure de :

  • Pauline Nadrigny, maître de conférences philosophie et esthétique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, PhiCo/CEPA, membre du Centre de recherche franco-allemand sur les nouveaux réalismes, qui présentera « Soundwalking, Walking sounds » ;
  • Françoise Crémel, paysagiste, docteure en paysage, enseignante à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles et membre du Laboratoire de recherche en projet de paysage, qui s’attachera à la thématique « Marcher à travers chants » ;
  • Rodolphe Alexis, designer sonore et enseignant de design sonore à l’Esad-TALM Le Mans, qui interviendra sur « l’Audiographie : la collecte sonore en paysages. Écouter la ville, la donner à entendre ».
← Retour site TALM

Les derniers flux