Rachel Rajalu

Rachel Rajalu enseigne la philosophie et l’esthétique à l’École supérieure des beaux-arts TALM-Le Mans.

Elle est docteure en Esthétique de l’Université Rennes 2 depuis décembre 2016, après avoir soutenu une thèse sur les conditions d’expérience des scènes contemporaines et leurs effets existentiels, éthiques et politiques (dir. Pierre-Henry Frangne et Christophe Bident). Elle a obtenu en 2017 les qualifications en 17e (Philosophie) et 18e (Arts) sections du CNU. Elle est diplômée (Masters 2) en Études politiques (EHESS), Philosophie (Rennes 1) et Management du spectacle vivant (UBO). Elle est également chargée de cours à l’Université Catholique de l’Ouest (Angers). Parallèlement à ses activités d’enseignement et de recherche, elle contribue à la Revue Critique d’art et collabore avec des artistes. Ses deux dernières publications sont « L’œuvre-archive de Claire-Ingrid Cottanceau : un paradigme pour penser le discours sur l’œuvre », in D. Huneau, N. Le Luel, L. Naudeix, A. Vincent (dir.), L’œuvre d’art dans le discours : signe, forme, projet, Sampzon : Éd. Delatour, 2017, p. 235-249 et « Improvisation, jeu des acteurs et dispositifs numériques », in S. Chalaye, P. Letessier et G. Mouëllic (dir.), Esthétique Jazz : Écriture et improvisation, Paris : Éditions Passages, 2016, p. 119-129.

← Retour site TALM

Les derniers flux