Hervé Nisic

Projection et discussion dans le cadre de Digital Lab

Mardi 11 octobre, 13h30, amphithéâtre

Le changement climatique produit par Internet ouvre la voie à de nouvelles formes d’exposition du travail et du coup à de nouvelles propositions créatives. Hervé Nisic

Digital Lab reçoit le réalisateur Hervé Nisic. Engagé depuis le courant des années 1980 dans l’art vidéo, réalisateur, producteur, il a expérimenté beaucoup de formes et d’écritures, qu’on a qualifié de « cinéma électronique ». Membre fondateur du groupe d’artistes Grand Canal Vidéo en 1983, il s’est essentiellement consacré au film documentaire depuis 1995, sous forme d’essai documentaire, abordant des sujets touchant à l’art, à la science.

Dans son œuvre à multiples facettes, nous nous intéresserons en particulier au film Personne (1999) et à ses enjeux, ainsi qu’au projet Nos Vies, film participatif in progress depuis 2003 visible à tout moment sur Internet alimenté par les internautes (nosvies.nisic.org).

Au sujet de Personne (1999, 90’)

Une nouvelle forme de littérature est apparue.

Un soir, trois poètes lisent leurs textes en public. Particularité : un ordinateur vient de les écrire sous leurs yeux. L’ordinateur génère un jeu illimité de variations, créant un texte différent pour chaque lecture. Elle porte la marque de chacun des auteurs dont l’œuvre se trouve ainsi prolongée sans limite.

Dans le même temps, un autre ordinateur produit une musique en fonction de ces textes. Le film Personne est une interrogation poétique sur la place possible assignée aux auteurs dans ces formes nouvelles, à la fois éphémères et infinies, qui donnent au texte littéraire ou musical l’évanescence de la parole improvisée.

La finance devient virtuelle. La poésie aussi ?

Hervé Nisic

Consulter le site d’Hervé Nisic

← Retour site TALM

Les derniers flux