Didier Cornille

Designer, il enseigne le Design et l’histoire et théorie du Design


Né en 1951 à Lille, Didier Cornille est l’élève de Claude Courtecuisse à l’Ecole des Beaux-arts de Lille. Puis il intègre la section de Design Industriel de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, animée par Roger Tallon et Raymond Guidot. Au cours de ses voyages d’études, différentes  rencontres avec le designer Ettore Sottsass à Milan orientent son travail. Il est diplômé en 1977.
Didier Cornille est pédagogue et designer. Dès 1976 il enseigne le Design produit à l’Institut d’Art de Tunis. Puis dès 1980 il construit le département cycle court d’Architecture Intérieure de l’Ecole des Beaux-arts de Tourcoing. En 1992, il enseigne le Design mobilier à l’ISAA à Paris. Il coordonne la participation de cette école aux différentes manifestations du secteur du mobilier en France telles que le Salon du meuble et les expositions au VIA.
Nommé professeur de Design et d’Histoire du Design à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts du Mans en 2005, il contribue au passage du cycle court de Design d’Espace à un cycle long Design de la Cité.
Designer, il mène d’abord une activité de conception de mobilier (son siège barricade est sélectionné par le VIA en 1979) puis il se tourne vers la création de lampes qu’il expose à la galerie Néotù,  notamment lors d’une exposition personnelle intitulée « l’acrobate lumineux » en 1987.
Il reçoit la Bourse nationale du FIACRE en 1988, qui lui permet d’engager un travail de recherche sur le verre au CIRVA de Marseille.
Il est édité par Daum (1992).
Puis il se lance dans l’édition industrielle de luminaires avec Tebong en 1992, puis Vianne et enfin l’Atelier Sedap pour lequel il travaille toujours. A noter les lampes Moucharabieh (1995), mais aussi Mandala (2005) et Gemme (2007) et des travaux en cours.
Mais parallèlement ce sont des créations artisanales, comme la série Dogs and Cats distribuée par Néotù en 1996 puis par Paris-Musées, qui sont ensuite déclinées en plâtre par Sedap. Enfin des bijoux, conçus et réalisés avec la créatrice Charlotte Dugauquier, diffusés notamment par la boutique du Musée des Arts Décoratifs à Paris.
Ce sont aussi des dessins personnels qui nourrissent le travail de création. En 1992, un travail de recherche sur le mobilier scolaire lui fait aborder le monde de la jeunesse. De nombreux dessins, projets de livres et de jouets apparaissent. Suit l’édition de deux livres chez l’éditeur Hélium, à Paris en 2009 et 2010.

Travaux
2005-2010 Conception de produits pour l’édition. Produits étudiés ou édités:
Édition de livres pour Helium, diffusés par Flammarion. 2009 et 2010.
Sélectionné pour le Prix du livre de la jeunesse au Salon du Livre. Paris. 2010.
Participation au Salon du Livre de Montreuil. 2009.
Prix du livre de la jeunesse à Séoul. 2009.
Luminaires pour Sedap France. Euroluce Milan 2005 et 2007.
Recherches auprès de la société Alessi. Italie. 2003.
Participation à la Biennale de Saint-Etienne de 2000 à 2004.
Éditions de luminaires chez Tebong, Vianne et Sedap France. 1992-2010.
Édition de bijoux chez Arcodif. Musée des Arts Décoratifs. Paris.1998.
Édition de mobilier pour Catberro France. 1996.
Édition d’objets chez Néotù Paris et Paris-Musées.1996-2002.
Édition de cristallerie pour Daum. Nancy. 1992-2000.

ACTUALITÉ

Didier Cornille a reçu la Pépite d’art 2014 du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour son ouvrage Tous les ponts sont dans la nature. Le communiqué de presse : CP Pépites_Tous les ponts

← Retour site TALM

Les derniers flux